Quels sont les meilleurs stations pour skier en freeride lorsque l’on est débutant ?

Liberté : c’est le mot qui, je pense, définit le mieux le « freeride ». Cette pratique consiste à sortir des sentiers battus et des pistes damées pour se lancer dans de folles sessions de hors-piste : poudreuse, sapin et barre rocheuse deviennent alors vos meilleurs amis comme vos pires ennemis, et c’est lorsqu’une adrénaline intense s’empare de vous que l’on ressent alors tout le plaisir du freeride. Encore faut-il savoir où le pratiquer ! Car s’il est techniquement possible de faire du freeride de partout, certains spots restent plus intéressants que d’autres. Les endroits que je vais vous lister dans cet article ne sont pas des spots undergrounds, destinés à un public de connaisseurs, mais plutôt les endroits les plus connus et à difficulté variable destinés aux « débutants » en quête de nouvelles sensations. C’est parti pour un petit top spécial Alexandre Moreau-Lespinard de mes deux stations de hors-piste préféré pour débuter !

Chamonix : de débutant à expert

Que vous soyez un débutant en matière de freeride ou un vétéran, vous trouverez à Chamonix de quoi vous faire plaisir. La station est en effet composée d’une incroyable variété de spots, aux noms souvent très connus dans le milieu : les grandes montets, la vallée blanche ou encore le pas de chèvre, qui ont également l’avantage d’être accessibles grâce à des remontées mécaniques. Pour ceux qui voudraient s’essayer aux plaisirs de la poudreuse sans prendre de risques, ils existent également des pistes non damées qui permettent de retrouver les sensations du hors-piste dans un environnement sécurisé : le top pour faire ses armes.

Tignes et le Val-d’Isère : « Naturides » et difficultés

La station de Tignes, dans la veine de Chamonix, a transformée certaines de ses pistes noires en « naturides » : elles ne sont plus damées, mais restent balisées, surveillées et donc protégées des avalanches : un très bon endroit pour s’initier aux joies de la poudreuse. C’est d’ailleurs ici que moi-même, Alexandre Moreau Lespinard, ai commencé ma pratique du Freeride. Pour les plus expérimentés, Tigne dispose également de couloirs de hors-piste redoutables, dont le plus célèbre se nomme « oreilles de Mickey », un nom innocent pour une « piste » de très haut niveau. Son domaine rencontre également celui du val d’Isère et les deux stations constituent ce que certains considèrent comme l’un des meilleurs terrains de hors-piste des Alpes. La difficulté est très élevée du côté du Val d’Isère, où l’on retrouve des hors-pistes célèbres comme « le couloir des pisteurs ».

Adaptées aux débutants comme aux plus aguerris, ces stations disposent d’un terrain de jeu qui devrait vous garantir toute la poudreuse et l’adrénaline que vous cherchez. Il existe bien sur d’autres stations, comme La Grave, célèbre spot constitué uniquement de hors-piste et son télésiège unique, mais elles feront sans doute l’objet d’un autre article. Attention tout de même, le freeride reste une pratique dangereuse, en particulier lorsque vous sortez des zones balisées, et se pratique à vos risques et périls.

CatégoriesSki

Laisser un commentaire