Le top 3 des sports automobiles du monde

Le sport automobile regroupe des catégories où les pilotes au volant de leur véhicule s’affrontent lors de courses que ce soit sur route, sur circuit, ou sur piste. Ce sport a vu le jour en France dès la fin du 19eme siècle, après l’apparition de l’automobile elle-même. Aujourd’hui, le sport automobile regroupe de nombreuses épreuves telles que la Formule 1, le Nascar et le rally qui sont considérées comme étant la compétition les plus connues et les plus médiatisées au monde. Au cours de cet article, moi, Alexandre Moreau-Lespinard, je vous explique les spécificités de ces compétitions.

Les caractéristiques de ces sports automobiles

La Formule 1 : est le sport automobile le plus connu au monde.

C’est le résultat de la fusion des meilleurs pilotes du monde et des dernières technologies.
Ce sport a été créé en 1950 sous l’égide de la Fédération Internationale de l’Automobile, S’il est le plus ancien Grand Prix de l’histoire du sport automobile, le Grand Prix de France avait néanmoins disparu du calendrier de la Formule 1, fin 2008. Il a fallu attendre l’impulsion du GIP pour assister à sa renaissance.
Le nombre de tours à couvrir sur chaque circuit est calculé sur la base de la longueur du tracé. Généralement la distance du grand prix varie entre 300 et 310 km. Quant à la durée, elle ne dépasse pas 2 heures.

La Nascar : c’est le sport d’automobile le plus populaire aux Etats-Unis.

La Nascar mélange deux notions du sport américain qui sont la longueur et le suspense et la longueur. Car une course dure entre 3 et 3h30 (contre 2h au maximum pour une course de la Formule 1). Soit quarante-trois voitures effectuant 500 tours de moins d’un kilomètre.
La Nascar comprend trois divisions : la Sprint Cup, la Nationwide Series et le Camping World Truck Series . Evidemment la Sprint Cup est le championnat le plus médiatisé au monde.

Le rallye automobile : c’est une discipline de sport automobile qui a pour particularité de ne se pratiquer que sur des routes fermées au public

La fermeture se fait en l’occasion de l’évènement et chaque pilote doit essayer de réaliser le meilleur chrono. Les épreuves se déroulent sur différents types de terrains et comportent plusieurs étapes. Les véhicules utilisés sont des modèles de série modelés suivant les règlements. Quant au pilote du véhicule, il est assisté par un copilote pour le guider.

Mais avant toute compétition, il importe de passer par une phase préalable, c’est la phase de reconnaissance, comme son nom l’indique, elle consiste en la reconnaissance du parcours et l’adaptation au circuit de course. La durée de cette étape est de 2 jours. Trop souvent les deux jours qui précèdent le début du championnat.

Ce qu’il faut retenir lorsqu’on joue au golf

Parcours de golf

Le golf repose principalement sur la précision et la concentration. Cela consiste à frapper une balle à l’aide d’un bâton appelé club depuis l’aire de départ jusqu’à ce qu’elle entre dans le trou conformément aux règles.
Ses règles sont multiples et parfois compliquées mais leur appréhension ainsi que leur compréhension vous permettront non seulement d’enrichir vos connaissances en termes du jeu mais également d’éviter des pénalités ou des disqualifications.
Aujourd’hui, moi, Alexandre Moreau-Lespinard, vous propose de mettre en lumière les règles qu’il ne faut pas oublier.

Les six règles à ne pas oublier

Règle 1 : Un joueur ne doit pas faire des gestes pouvant influencer la direction ou le mouvement de la balle lors du jeu.

Par contre, il n’y a pas de pénalité si le joueur heurte la balle par accident. On peut donc recommencer.
En cas du non-respect d’une règle, le joueur qui refuse de la respecter est disqualifié si celle-ci affecte les droits d’un autre joueur.

N.B : la pénalité générale pour le non-respect d’une règle en partie par coups est de deux coups.

Règle 2 : De manière générale, le match consiste en ce qu’une équipe joue contre une autre durant une ronde conventionnelle

Il faut entre 3 et 4 heures pour faire un parcours complet. En ce qui concerne les parties par trous, le jeu se joue… par trous.

Règle 3 : Attendez votre tour, lors du premier départ, on tire au sort pour désigner le premier à jouer

Mais pour les autres trous, on donne l’honneur au joueur le plus éloigné du trou et qui a obtenu le plus petit score lors du coup précédent.

N.B : faites attention ! Lors d’un match-play, votre adversaire peut vous faire rejouer un coup si vous ne respectez pas son tour ou bien que vous jouez en premier alors que c’était son tour et non pas le votre.

Règle 4 : Soyez toujours prêt quand c’est votre tour

Souvenez-vous dans quel ordre vous passez et en attendant que votre tour arrive réfléchissez à votre coup et au club que vous comptez utiliser en d’autres mots préparez-vous pendant que les autres joueurs jouent.

Règle 5 : Restez hors du champ de vision des autres joueurs

Celle-ci n’est pas vraiment une règle de jeu, mais de l’étiquette, il est donc préférable de s’éloigner un petit peu des autres joueurs pour leur laisser le champ de vision libre.
Évitez également de parler et de gesticuler pour ne pas interrompre les autres joueurs dans leur concentration.

Règle 6 : Jouez toujours dans l’aire de départ

C’est le rectangle dans lequel vous plantez votre tee. Vous pouvez être en dehors du rectangle mais la balle doit obligatoirement être à l’intérieur. Sinon, vous encourez des pénalités. En match-play, il n’y a pas de pénalité particulière, votre adversaire peut seulement vous faire rejouer votre coup s’il le veut. Par contre en stroke-play, votre pénalité sera de deux coups. C’est obligatoire et c’est ce que l’on appelle le « trois à partir du tee ».

Les armes du golfeur : ses différents clubs

Afin de répondre à toute la technicité exigée par la pratique du golf, ce sport met à la disposition du golfeur un vaste panel d’outils qui lui permettront de se sortir de diverses situations : les clubs. Le choix des clubs se fait en fonction de la distance, du terrain, du vent… Autant de critères qui vont venir influer sur votre tir et qui demandent donc d’adapter son club en conséquence. Continuer la lecture de « Les armes du golfeur : ses différents clubs »

Qui sont les hommes de l’ombre du rallye ?

Comme toutes disciplines sportives, le rallye met en exergue non seulement les talents et les prouesses de son athlète : le pilote, mais également ceux des hommes et des femmes qui accompagnent les sportifs dans leurs démarches et sont donc des acteurs essentiels à toutes victoires sportives. Le sport automobile ne déroge pas à cette règle, et si le pilote et le copilote sont les têtes de file de l’exploit sportif, toute une équipe se tient généralement derrière une telle victoire. Continuer la lecture de « Qui sont les hommes de l’ombre du rallye ? »

Réussir son swing : les clefs de la réussite

Le swing est une figure populaire du golf, que vous connaissez probablement même si vous n’avez jamais posé un pied sur le green. Popularisé au travers des séries et films américains, la maitrise du swing et souvent, pour de nombreux personnages de fiction, une épreuve difficile, propice au gag en tout genre. Il faut dire que ce geste est particulièrement technique à effectuer : il demande du temps à être appris et maitrisé, et peut mettre des années de pratique à se perfectionner. Moi, Alexandre Moreau-Lespinard, vais vous donner quelques informations et conseils pour apprendre à le maîtriser. Continuer la lecture de « Réussir son swing : les clefs de la réussite »

Où golfer dans le sud-ouest de la France ?

Comme vous le savez peut-être, Alexandre Moreau-Lespinard, moi-même en l’occurrence, est un amateur de golf invétéré. J’ai eu l’occasion de golfer dans de nombreux endroits, en France et à l’étranger. De cette expérience, je sais que lorsque l’on arrive dans une région qui n’est pas la nôtre et que l’on souhaite s’adonner aux joies du green, il est souvent difficile de faire un choix. Continuer la lecture de « Où golfer dans le sud-ouest de la France ? »

Quels sont les meilleurs stations pour skier en freeride lorsque l’on est débutant ?

Liberté : c’est le mot qui, je pense, définit le mieux le « freeride ». Cette pratique consiste à sortir des sentiers battus et des pistes damées pour se lancer dans de folles sessions de hors-piste : poudreuse, sapin et barre rocheuse deviennent alors vos meilleurs amis comme vos pires ennemis, et c’est lorsqu’une adrénaline intense s’empare de vous que l’on ressent alors tout le plaisir du freeride. Encore faut-il savoir où le pratiquer ! Continuer la lecture de « Quels sont les meilleurs stations pour skier en freeride lorsque l’on est débutant ? »

Décrypter les anglicismes qui définissent les différents styles de ski

Ce qui m’a poussé à écrire cet article, c’est une petite anecdote personnelle, qui m’est arrivée récemment. Nous buvions alors un verre avec des amis sur Megève, qui sont comme moi friands de ski, mis à part l’un d’entre eux. Nous conversions alors sur nos styles préférés : carving, racing, freeride, freestyle… quand notre ami non-skieur s’est exclamé « Mais de quoi parles-tu donc Alexandre Moreau-Lespinard ? » Continuer la lecture de « Décrypter les anglicismes qui définissent les différents styles de ski »